Nous y sommes. Je viens d'adresser hier au Maire de STOSSWIHR et au Préfet du Haut-Rhin, la démission collective de la liste AUTRE VOIE 2017. 20170717 - LETTRE DEMISSION (cliquez sur ce lien en bleu souligné pour obtenir le texte de la lettre)

Nous avons longuement réfléchi et avons dû nous rendre à l'évidence que rien n'y ferait. Michel KLINGER, Maire de la Commune et son équipe n'ont pas besoin de nous, et surtout ne veulent pas de nous, de nos compétences, de notre farouche volonté de participer à la vie communale afin d'essayer d'améliorer le quotidien de la population et de contribuer au sein de la COM COM au développement harmonieux de la Vallée. Les signes d'ouverture que laissaient espérer les 45% de voix que nous avons obtenus aux dernières élections municipales ne sont jamais venus. Pire nos élus au Conseil Municipal ne sont pas autorisés à défendre le point de vue de AUTRE VOIE 2017. La parole leur est refusée par le Maire.

Nous partons et détaillerons davantage le contexte dans un article à suivre.

D'ores et déjà, je remercie du fond du coeur l'ensemble de mes colistiers et mes soutiens pour le travail réalisé ensemble et leur soutien inconditionnel, dans les grandes lignes, aux convictions profondes qui m'animent et que je défends. Pour moi la démocratie et la liberté d'expression, si chèrement acquises, ne peuvent souffrir d'aucune atteinte, surtout pas de la part d'un Maire qui est chargé de par ses fonctions de représentant du peuple, de défendre ces valeurs

 

Nous n'abandonnons pas la partie, nous reviendrons, mais s'épuiser inutilement ne sert à rien. Essayez donc de pousser le Hohneck, ne serait que d'un mm quand vous êtes au fond du vallon d'Ampfersbach, vous n'y arriverez pas. C'est mission impossible, comme pour nous face à cette équipe dont nous avons du mal à comprendre ou se situe son engagement au service du collectif et de l'intérêt général, qui devrait être sa seule motivation.

 

Jean Paul OSTERMANN