Très belle commémoration du 11 novembre à STOSSWIHR, présidée par le 1er Maire-adjoint, Michel KLINGER. C'est devant un parterre d'habitants, de représentants des associations locales, des sapeurs pompiers, de la musique de l'Harmonie de la Petite Vallée, du Conseil Municipal, des enfants des écoles primaires et maternelles, avec en arrière plan le Reichackerkopf qui a vu tomber en 1915 des milliers de chasseurs alpins et de "casques à pointe", que Michel  KLINGER a donné lecture du message de Jean Marc TOSCHEDINI, secrétaire d'Etat aux anciens combattants.

La sonnerie aux morts, interprétée par la clique des sapeurs pompiers et la Marseillaise par l'HPV, rehaussèrent cette commmémoration empreinte de recueillement et de dignité.

L'image à retenir est celle de ces nombreux enfants de STOSSWIHR, accompagnés de leurs professeurs, qui, par leur présence, ont donné encore plus de sens à cet hommage aux combattants de la grande guerre qui sont morts dans la force de l'âge afin que les peuples puissent vivre en paix. L'on sait que malheureusement leur sacrifice, près de 10 000 000 de soldats  tués, n'a pas suffit, puisque l'humanité verra un 2° conflit mondial en 1939-1945.

Aujourd'hui, en ces temps très troubles que nous vivons, nous devons nous en souvenir et ne pas oublier qu'à l'origine de ces guerres, le nationalisme et le populisme ont largement nourri l'affrontement des états-nations.

La réponse c'est évidemment l'EUROPE, malgré ses très grandes imperfections et une classe politique loin d'être à la hauteur des enjeux !

A l'occasion de cette cérémonie, qui s'est terminée par le pot de l'amitié offert par la Commune à la Salle des fêtes, Monsieur METEL a été décoré de la médaille de reconnaissance des anciens combattants, pour 11 années de service au sein de l'Union Nationale des Combattants.

Yvon HOFFMEYER a été promu au grade de caporal chef des sapeurs pompiers. 

 

La céremonie s'est  déroulée devant un monument aux morts presque totalement rénové. Saluons à cet égard le travail de l'entreprise locale qui a effectué les travaux et qui a offert à la Commune la réalisation de son emblême, incrustée dans le pavage devant le monument.

Reste maintenant à nettoyer encore le haut du monument !

 

JPO