Pour une autre voie - Stosswihr 2014

11 novembre 2018

100° anniversaire de l’armistice de la première guerre mondiale

Une fois n'est pas coutume, les habitants de STOSSWIHR, se sont déplacés nombreux au monument aux morts pour célébrer le centième anniversaire de l'armisitice du 11 novembre 1918, au pied du REICHSACKERKOPF, lieu de terribles combats en 1915, qui ont vu le sacrifice de milliers de chasseurs alpins.

Cerise sur le gâteau, la présence de nombreux jeunes parmi le public, reconnaissant envers les poilus qui ont combattu afin que soient préservées la liberté et la démocratie qui nous sont si chères. Les très jeunes des écoles de STOSSWIHR étaient également de la partie, comme à chaque commémoration, sous la houlette de leurs dévoués professeurs. Ainsi cette modeste célébration dans une petite Commune de France témoigne, s'il en est besoin, que la flamme n'est pas totalement éteinte, à une époque ou les nationalismes et les populismes ressurgissent, en nous rappelant les affres du passé......et en attisant nos peurs pour l'avenir.

Hélas le sacrifice de nos chers "poilus" n'a pas servi de leçon, puisque 21 ans après, en 1939 fut déclarée la deuxième guerre mondiale. Georges CLEMENCEAU, le père de la victoire en 1918 avait bien pressenti la suite des évènements en déclarant alors : " le plus difficile n'est pas de gagner la guerre, mais de gagner la paix". 

L'histoire nous rappelle aussi que les peuples ont toujours payé la légèreté, l'irresponsabilité, l'incurie,  souvent l'incompétence et l'inconséquence de la classe politique, incapable de construire une société qui préserve la paix. Les carences de l'Europe aujourd'hui en témoignent et ne sont pas là pour nous rassurer !

Dommage dans ces célébrations que le drame de l'Alsace Lorraine n'ait pas été rappelé. Ainsi en ce centenaire de l'armistice de la première guerre mondiale, Madame Geneviève Darrieussecq, Secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants aurait pu rappeler, à travers son message lu durant les cérémonies commémoratives, que les alsaciens lorrains ont combattu sous l'uniforme allemand, suite à la défaite militaire de 1870 contre la Prusse, et l'annexion de l'Alsace Lorraine par le Reich.

 Madame  la secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées a choisi d'occulter les vicissitudes de l'histoire et la responsabilité de nos "va t-en guerre" dans cet épisode douloureux pour les alsaciens-lorrains, malgré la demande de quelques parlementaires alsaciens. Dommage, cela est notre histoire tragique. Il était important de le souligner.

Idem pour la 2° guerre mondiale et le drame des incorporés de force, encore une fois victime de l'incapacité de la France et de ses alliés de stopper le bellicisme de l'Allemagne en 1940, qui pourtant avait été vaincue et était exsangue en 1918.

Pourtant l'Europe est en paix depuis plus de 70 ans, comme l'a rappelé le Président Emmanuel MACRON, dans ses différentes interventions à l'occasion des commémorations du centième anniversaire de l'armistice du 11 novembre 1918. Et cela grâce à l'EUROPE, voulue par le Général DE GAULLE et le chancelier Konrad ADENAUER, au lendemain de la 2° guerre mondiale.

Malgré ses très nombreuses imperfections dans les domaines socio-économiques, de l'immigration, de la défense, malgré la trop grande désinvolture affichée par les parlementaires européens, elle a su contribuer à préserver la paix entre les peuples européens. Ne l'oublions pas et faisons preuve de lucidité lors des très prochaines élections européennes. L'enjeu est la pérennisation de la paix pour l'avenir.

Jean Paul OSTERMANN

 

 

 

 

 

Posté par autrevoie 2014 à 19:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]

25 mars 2018

Arnaud BELTRAME, lieutenant colonel de gendarmerie

Arnaud BELTRAME, c'est ce lieutenant colonel de gendarmerie, qui à TREBES près de CARCASSONNE, il y a quelques jours, n'a pas hésité une seconde à risquer sa vie pour tenter de neutraliser un terroriste et  sauver la vie d'otages. Il a risqué sa vie en ne faisant aucun calcul, guidé par son sens de l'honneur et du devoir. Il l'a malheureusement perdue. C'est une perte énorme, bien sûr d'abord pour ses proches, mais aussi pour la société toute entière qui perd un de ces grands hommes dont elle a pourtant de plus en plus besoin.

C'est tragique. Et paradoxalement, combien cet évènement nous rassure t-il et est porteur de beaucoup d'espoir.  Combien il est réconfortant de savoir que de tels hommes existent, travailleurs de l'ombre, ne recherchant pas les lumières,  animés de leurs seules convictions au service de leurs compatriotes, de la démocratie et de la république. Quel exemple de dévouement, d'engagement, d'altruisme de la part de cet homme de 44 ans qui n'a jamais oublié pourquoi il s'est engagé dans la gendarmerie, en acceptant d'emblée tous les risques que cela comportait. 

Oui, il y a des terroristes qui sont prêts à mourir pour leur idéologie, nous l'avons malheureusement appris à nos dépens. Oui notre société possède heureusement, à travers des personnes de l'envergure,  la stature d'Arnaud BELTRAME, des femmes et des hommes bons, aux convictions inébranlables, qui sont prêts, dans le cadre de ce qu'ils considèrent être leur honneur, leur devoir et leur responsabilité, à assumer et à relever ce terrible défi, au risque de leur vie.

Pour celà, merci au lieutenant colonel Arnaud BELTRAME, et à travers lui à l'ensemble des forces de l'ordre, pour ce message qu'il nous a envoyé  et qui ne souffre d'aucune équivoque. Quel exemple pour tous ses camarades gendarmes et policiers chargés au quotidien d'assurer notre sécurité dans ce monde qui marche sur la tête. Quel exemple pour nous tous.

Merci encore une fois, et reposez en paix mon cher lieutenant colonel.

Puissions nous tous nous en inspirer pour construire ensemble ce monde meilleur.

Mes sincères condoléances à la famille de Arnaud BELTRAME, et à celles des autres victimes de cet attentat.

Meilleurs voeux de rétablissement aux blessés.

 

Jean Paul OSTERMANN

 

 

Posté par autrevoie 2014 à 18:05 - Commentaires [8] - Permalien [#]

24 décembre 2017

VOEUX

Au seuil de cette nouvelle année, je souhaite à tous les fidèles lecteurs de ce blog, ainsi qu'à tous ceux qui leurs sont chers, un joyeux Noël et une bonne et heureuse année 2018.

Jean Paul OSTERMANN

 

"Les voeux de Jacques BREL, 1er janvier 1968. 

Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir et l'envie furieuse d’en réaliser quelques-uns. Je vous souhaite d'aimer ce qu'il faut aimer et d’oublier ce qu'il faut oublier. Je vous souhaite des passions, je vous souhaite des silences, je vous souhaite des chants d'oiseaux au réveil et des rires d'enfants. Je vous souhaite de respecter les différences des autres, parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir. Je vous souhaite de résister à l’enlisement, à l'indifférence et aux vertus négatives de notre époque. Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l'aventure, à la vie, à l’amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille. Je vous souhaite surtout d'être vous, fier de l'être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable »

 

50 ans après, ils n'ont pas pris une ride !

Posté par autrevoie 2014 à 09:38 - Commentaires [3] - Permalien [#]

05 novembre 2017

Commémoration du 11 novembre 1918

Aux colistiers de AUTRE VOIE 2017 et leurs soutiens
Bonjour à tous,
La commémoration de l'armistice de 1918 aura lieu à 10h00 samedi prochain 11 novembre, au monument aux morts à STOSSWIHR. A cette occasion, je vous invite tous, en fonction de vos possibilités, à vous rendre à cette manifestation, pour nous souvenir ensemble de tous ceux qui ont combattu pour notre liberté et la démocratie, dont nous bénéficions aujourd'hui, à quelques exceptions près....
Se souvenir aussi que l'ALSACE LORRAINE était alors allemande lors de ce conflit, et que nos pauvres aïeux qui y ont laissé leur peau, et dont les noms figurent sur les monuments aux morts, ont été contraints de revêtir l'uniforme allemand, suite à la défaite de 1870 et l'annexion de l'ALSACE LORRAINE. Nos brillants politiciens et généraux de l'époque, incapables de garder l'ALSACE LORRAINE à la FRANCE en 1870, ne sont pas exempts de reproches pour cela. La situation n'a d'ailleurs guère été meilleure en 1914/1918 et 1939/1945, qui vit les incorporés de force alsaciens, lorrains et mosellans, où l'impréparation de notre armée a failli conduire à un nouveau désastre, sans l'intervention de nos alliés.
Pour vous qui m'avez accompagné, lors des dernières élections municipales, jusque dans la démission, suite au déni de démocratie du Maire perpétré à notre encontre, ce rendez vous est important à double titre :
- d'abord pour nous souvenir, et commémorer ensemble la mémoire des défenseurs de la liberté et de la démocratie, dont nous sommes les bénéficiaires aujourd'hui.
- ensuite, pour montrer que nous sommes toujours présents, et souligner,  et conforter la cohérence de notre démarche en continuant à témoigner de notre amour indéfectible de la liberté et de la démocratie.
Merci d'avance
JPO

Posté par autrevoie 2014 à 17:20 - Commentaires [17] - Permalien [#]

31 juillet 2017

LETTRE OUVERTE DÉMISSION A LA POPULATION

Nous mettons en ligne ci dessous la lettre ouverte que nous venons de distribuer aux habitants de STOSSWIHR pour leur expliquer les raisons de la démission de notre liste du Conseil Muncipal de STOSSWIHR.

Cette ultime démarche nous a paru absolument indispensable, dans la mesure où ni les Dernières Nouvelles d'Alsace, ni l'ALSACE n'ont jugé utile d'informer la population sur cet incident gravisime, où un Maire, représentant local de la République et de l'Etat, défenseur et promoteur de la démocratie, a refusé  la parole au groupe d'opposition qui souhaitait communiquer à l'assemblée son analyse sur le budget primitif, qui était alors en débat.

Quand la presse locale néglige son devoir d'indépendance et de neutralité, le citoyen rentre dans le rang, ou recherche d'autres voies, pour défendre les valeurs et les convictions qui l'animent. C'est cette dernière voie que nous avons privilégiée,  par respect aussi de la population et de nos électeurs.

 

Pour Autre Voie 2017,

Jean Paul OSTERMANN

 

 

 

 

LETTE OUVERTE

LETTRE OUVERTE SUITE

Posté par autrevoie 2014 à 09:39 - Commentaires [43] - Permalien [#]

18 juillet 2017

DÉMISSION COLLECTIVE DU CONSEIL MUNICIPAL

Nous y sommes. Je viens d'adresser hier au Maire de STOSSWIHR et au Préfet du Haut-Rhin, la démission collective de la liste AUTRE VOIE 2017. 20170717 - LETTRE DEMISSION (cliquez sur ce lien en bleu souligné pour obtenir le texte de la lettre)

Nous avons longuement réfléchi et avons dû nous rendre à l'évidence que rien n'y ferait. Michel KLINGER, Maire de la Commune et son équipe n'ont pas besoin de nous, et surtout ne veulent pas de nous, de nos compétences, de notre farouche volonté de participer à la vie communale afin d'essayer d'améliorer le quotidien de la population et de contribuer au sein de la COM COM au développement harmonieux de la Vallée. Les signes d'ouverture que laissaient espérer les 45% de voix que nous avons obtenus aux dernières élections municipales ne sont jamais venus. Pire nos élus au Conseil Municipal ne sont pas autorisés à défendre le point de vue de AUTRE VOIE 2017. La parole leur est refusée par le Maire.

Nous partons et détaillerons davantage le contexte dans un article à suivre.

D'ores et déjà, je remercie du fond du coeur l'ensemble de mes colistiers et mes soutiens pour le travail réalisé ensemble et leur soutien inconditionnel, dans les grandes lignes, aux convictions profondes qui m'animent et que je défends. Pour moi la démocratie et la liberté d'expression, si chèrement acquises, ne peuvent souffrir d'aucune atteinte, surtout pas de la part d'un Maire qui est chargé de par ses fonctions de représentant du peuple, de défendre ces valeurs

 

Nous n'abandonnons pas la partie, nous reviendrons, mais s'épuiser inutilement ne sert à rien. Essayez donc de pousser le Hohneck, ne serait que d'un mm quand vous êtes au fond du vallon d'Ampfersbach, vous n'y arriverez pas. C'est mission impossible, comme pour nous face à cette équipe dont nous avons du mal à comprendre ou se situe son engagement au service du collectif et de l'intérêt général, qui devrait être sa seule motivation.

 

Jean Paul OSTERMANN

Posté par autrevoie 2014 à 15:31 - Commentaires [3] - Permalien [#]

05 juillet 2017

PROGRAMME DES FESTIVITÉS DU 14 juillet 2017

Nous publions ci-dessous en annexe - clic sur document en bleule programme officiel des festivités du 14 juillet,  organisées par la Commune, à STOSSWIHR le 12 juillet. Pour notre part, nous tenons au respect de la tradition et aurions préféré que cette manifestation, se tienne la veille du 14 juillet.

Jean Paul OSTERMANN

14_juillet_2017___invitation

Posté par autrevoie 2014 à 21:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 juillet 2017

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 JUIN 2017

Nous publions en annexe - clic sur le document en bleu ci dessous - le procès verbal des délibérations du Conseil Municipal de la séance du 29 juin dernier. Une fois n'est pas coutume, nous ne sommes ni agacés, ni frustrés de l'absence de la mention de nos interventions dans ce PV, dans la mesure où nous étions absents pour des raisons d'insdiponibilités liées au travail pour les uns, et de congés pour les autres.

Sinon rien de particulier dans cette séance qui comportait un ordre du jour restreint, et qui pour le moment n'apporte pas d'eau au moulin du Maire, qui justifiait lors de la séance d'installation du Conseil Municipal la nécessité d'élire 4 adjoints indemnisés au taux maximum autorisé, vu les nombreuses tâches à assurer par la municipalité !

Le recrutement d'un collaborateur supplémentaire au service technique reste discutable, eu égard notamment à la situation financière très dégradée des comptes de la Commune. Le coût de ce recrutement, que nous supposons permanent en l'absence de précisions, estimé à 30 000 € annuels, va encore davantage plomber la capacité d'autofinancement de           66 000 € annuels, en la ramenant à 36 000 €.

Pour être juste et complet, nous relevons que la propreté des rues et l'entretien des espaces se sont cependant considérablement améliorés depuis l'entrée en fonction du nouveau Conseil Municipal, sans pour autant encore être totalement satisfaisant. Notre campagne électorale, qui portait aussi sur la propreté des rues et l'entretien des espaces verts aura au moins porté ses fruits sur ce point !

Suite au prochain épisode, où nous vous parlerons de la réaction du Préfet que nous avons saisi, suite au refus du Maire de donner la parole à notre liste lors de la discussion du budget primitif, à l'occasion de la dernière séance du Conseil Municipal du 28 avril dernier.

PV_conseil_municipal_20170629

Muriel HAMSIN

Olivier BRAESCH

Jean Paul OSTERMANN

Posté par autrevoie 2014 à 17:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 juin 2017

PROTESTATION

Nous publions ci-dessous le courrier adressé à Michel KLINGER, Maire de STOSSWIHR, en guise de protestation, suite au nouveau déni de démocratie survenu lors de la dernière séance de Conseil Municipal. Trop, c'est trop.

Bizarrement, et cela est alarmant, la presse est restée silencieuse sur cet évènement gravisime, alors que la correspondante locale était présente lors de cette séance du Conseil Municipal et que nous avions pris soin de transmettre les informations à la rédaction des DNA !

 

___________________________________________________________________________________________________

 

 

Stosswihr, le 29 mai 2017

 

Muriel HAMSIN

Olivier BRAESCH

J.Paul OSTERMANN

 

à

 

 Monsieur Michel KLINGER

 

Maire de la Commune de STOSSWIHR

 Hôtel de Ville

 68140 STOSSWIHR

 

Objet : permanence élections législatives

 

Monsieur le Maire,

 

 Merci pour l'honneur que vous nous faites en nous invitant à participer aux permanences des prochaines élections législatives.

 

Cependant, nous avons le regret de vous informer que nous ne sommes pas du tout honorés, contrairement à vous, de cette invitation.

 

 En démocratie, Monsieur le Maire, il n'y a pas deux poids et deux mesures. Tous ceux qui ont combattu pour notre liberté et pour la démocratie, dont vous vantez tant le courage et le sens du devoir lors des cérémonies que vous présidez au monument aux morts, vous l’expliqueraient aisément, s'ils étaient encore parmi nous !

 

 Nous ne sommes pas les bienvenus en séance de Conseil Municipal où vous nous refusez la parole. Là pour une fois, vous êtes cohérent avec vous-même, suite à vos tristes propos tenus dans une enceinte publique, « la démocratie, rien à foutre »

 

Votre attitude est pitoyable ! Au lieu de faire amende honorable sur ces propos qui pouvaient être considérés comme malheureux, en vous excusant, vous avez affirmé lors de la dernière séance que vous n'aviez pas prononcé ces mots, appuyé en cela par votre dévoué aboyeur de service, J. Jacques RIEHL. Pourtant tout le monde avait entendu, l'assemblée et l'auditoire, mis à part le journaliste !

 

Idem pour Madame MARELLI, et l'ensemble de vos colistiers, qui n'ont pas été choqués par votre refus de donner la parole à J.Paul OSTERMANN pour livrer notre analyse sur le projet de budget primitif que nous avions préparé avec soin.

 

Et que dire des propos de votre 1er adjoint, qui nous invite hors, séance à coopérer avec vous, alors que dans votre attitude et celle de votre groupe, c'est exactement l'inverse que nous ressentons. J.Paul OSTERMANN attend en vain toujours la réponse à la proposition qu'il avait formulée au Maire, sous l'ancien mandat, en présence de J.Jacques RIEHL, d'assurer une formation en finances publiques à l'ensemble du Conseil Municipal !

 

J.Paul OSTERMANN n'a t-il pas essayé de vous alerter, en vain, lors du mandat précédent, à de très nombreuses reprises, sur la situation tendue des finances communales où les dépenses d'investissement prévisionnelles obligatoires pour les années à venir s'élèvent à 1 000 000 € (remboursement des emprunts et dépenses d’accessibilité + dépenses diverses de gros entretien de la voirie et des bâtiments, renouvellement parc auto, etc....) , pour une capacité d'investissement moyenne annuelle de 66 000 €. C'était le sens de son intervention au dernier conseil qu'il n'a pas été autorisé à communiquer, suite à votre veto et votre abus de pouvoir. (Cf. blog)

 

Combien de fois a-t-il proposé d'élaborer un programme de travaux d’investissement pour le budget annexe, eau et assainissement,qui affiche un excédent colossal de 300 000 €. Daniel THOMEN avait alors répondu, en séance, que ce programme relevait de la commission des travaux dont Jean Paul OSTERMANN faisait partie ! Problème : cette commission s'est réunie 2 ou 3 fois lors du dernier mandat et n'a jamais abordé ce point.

 

Combien de fois a-t-il abordé le problème de la signalisation routière dans le village. Combien de fois avez-vous répondu que la commission ad ‘hoc allait travailler et formuler des propositions au Conseil Municipal ? RIEN ! etc., etc.….

 

 Vous avez été tout autant incapable de valider l'ouverture que nous vous proposions lors de la séance d'installation du Conseil Municipal, par la candidature au poste d'adjoint au Maire de Muriel HAMSIN, afin de travailler ensemble dans le seul intérêt des Stosswihriens et des habitants de la Vallée. RIEN ! Et bien sûr, avec le sens aigu de la démocratie qui vous caractérise, le compte rendu officiel de la séance ne mentionne pas cette proposition, ni d'ailleurs les autres que nous avions formulées, comme par exemple la réduction des indemnités de fonction !

 

 Avant l'élection, vous avez refusé notre proposition de fusion des listes, que nous souhaitions sans aucune arrière-pensée ou calcul politique, dans les circonstances tragiques du décès de Louis, en tentant de faire porter grossièrement la responsabilité à Jean Paul OSTERMANN. Vous n'avez pas hésité à faire publier dans la presse ce mensonge éhonté qui prétendait qu'il demandait la parité en terme de nombre de conseillers, alors que son courriel adressé à l'ensemble du conseil municipal, suite à la première rencontre en Mairie laissait la porte ouverte, et disait clairement que ce point devait faire l'objet de nouvelles négociations, suite à votre désaccord !

 

 Faut-il rappeler aussi cet autre mensonge éhonté, où en 2014, le lendemain des élections vous vous êtes appliqué à faire croire à la population, toujours par voie de presse, que Jean Paul OSTERMANN avait dans son allocution d'après proclamation des résultats insulté vos électeurs en les traitant d'imbéciles, rien que ça, alors que la remarque qu'il avait formulée, savoir « il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis » s’adressait au regretté Louis SCHERMESSER qui l'avait éconduit lors de sa candidature en 1995 en se portant sur la liste des sortants alors qu'il avait refusé de participer sous les couleurs de la liste alors conduite par J.Paul OSTERMANN.

 

 Pour toutes ces raisons, mais surtout par rapport à l'abus de pourvoir et à l'affront que vous avez commis lors de la dernière séance de Conseil Municipal, nous ne siégerons pas au bureau de vote. Nous faisons ceci à titre de protestation contre votre management du conseil municipal et les relations plus qu’ambigües que vous nous proposez. Elles ne correspondent aucunement à notre conception de la démocratie ni à la défense et à la sauvegarde des intérêts des habitants de STOSSWIHR et de la Vallée.

 

  Muriel HAMSIN

  J.Paul OSTERMANN

 Olivier BRAESCH

 

 PS / Nous comptons bien sûr sur votre courtoisie et votre honnêteté, ainsi que sur celles des membres de la liste majoritaire, pour communiquer à d'éventuels concitoyens qui s'interrogeraient, les raisons de notre absence aux bureaux de vote des 11 et 18 juin prochains. Merci d'avance

 

 

 

Posté par autrevoie 2014 à 15:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mai 2017

Elections présidentielles 2° tour

 

 

Résultats Election Présidentielle 2017 - 2ème tour - Stosswihr

 
 %Voix
M. Le Pen (FN) 55,08 % 434
E. Macron (EM) 44,92 % 354
 
Abstentions 21,69 %
Votants 78,31 %
Blancs 8,97 %
Nuls 2,69 %
Exprimés 88,34 %

 

 

Nous y sommes ! Emmanuel MACRON est élu avec un score de 64 %, contre 36% à Marine LE PEN.

 

A STOSSWIHR, c'est 45% pour Emmanuel MACRON et 55% pour Marine. Le même score, à l'unité près, que lors des récentes municipales à STOSSWIHR. Pure coïncidence ?

 

A Stosswihr le Front National progresse en pourcentage et en nombre de voix. L'optimisme dont j'ai fait preuve dans le billet consacré au 1er tour est retombé !

 

Peu importe, en tous les cas je me réjouis de la victoire de l'ouverture sur le monde, sur le repli sur soi, de l'espoir sur le désespoir, de l'optimisme sur le pessimisme, de la fraternité sur le rejet et la haine de l'étranger....... Je me réjouis des perspectives nouvelles tracées par Emmanuel MACRON et de son enthousiasme pour le pays. Je ne lui signe pas de chèque en blanc, à mon âge j'ai appris à être prudent. J'attends maintenant, d'abord la nomination du 1er ministre, ensuite du gouvernement et ses premières décisions. Son discours d'aujourd'hui, lors de la passation des pouvoirs avec François HOLLANDE, confirme en tous les cas la direction qu'il a indiquée lors de sa campagne. Je suis plein d'espoir pour la suite ; nous verrons bien. En tout état de cause, pour moi le choix a été facile, entre l'obscurité et la lumière, j'ai toujours aimé vivre dans la clarté ! 

 

Emmanuel MACRON, à maintes reprises, lors de sa campagne, a demandé à ses supporters de ne pas siffler Marine LE PEN et ses électeurs. Il disait : ne les sifflez pas, je comprends leur colère. C'est exactement cela. Evidemment que la très grosse majorité des électeurs de Marine LE PEN ne sont pas des "fachos", mais bien des personnes révoltées contre certains comportements inadmissibles de ceux que nous avons accueillis sur notre territoire, révoltés contre le laxisme des autorités, révoltés contre les comportements inqualifiables de notre classe politique, révoltés contre la perte d'emploi et la difficulté à nourrir sa famille, révoltés, comme nos agriculteurs qui ne voient pas la juste récompense de leur labeur quotidien, malades de l'injustice, etc., etc.

 

Osons à ce stade un petit rappel de l'histoire, pas si ancienne que cela. Dans les années qui ont précédé la deuxième guerre mondiale, dans les années 1930, après la grave crise financière de 1929, le peuple allemand, encore groggy par la défaite de 1918 et les dommages de guerre colossaux imposés par les vainqueurs, souffrait terriblement. Le chômage était à son apogée et l'inflation galopante. Ce peuple a alors succombé au populisme, aux sirènes de l'extrême droite qui avait bien compris sa détresse, pour s'emparer du pouvoir en promettant le redressement du pays et le plein emploi. La suite nous la connaissons..........

 

Je ne tire bien sûr pas de parallèle entre cette époque et celle que nous vivons au présent. Cela n'aurait aucun sens parce que les dirigeants du FN ne sont pas ceux qui présidaient alors aux destinées du parti National Socialiste en Allemagne et que les personnes et les époques sont différentes. Leur seul point commun est que tous les deux étaient des dirigeants de partis d'extrême droite. Le contexte économique et social est également différent aujourd'hui, et surtout l'EUROPE, bien que fragilisée par l'incompétence, l'inconséquence de ses dirigeants et l'aveuglement des peuples, a élevé une barrière contre toute tentative de guerre entre les nations. Ne l'oublions pas, cette EUROPE tellement décriée est gage de paix pour les peuples depuis 70 ans. Et Marine LE PEN voudrait en sortir, fermer les frontières et construire des barrières !

 

Alors je suis enthousiaste de faire confiance à ce jeune président de 39 ans qui a osé bousculer les codes et fait voler en éclat tout ce qui sclérosait le pays. Il a mis à la retraite toute cette classe politique, qui, pour certains, entretiennent encore quelques illusions, et qui n'a pas été capable, par ses contradictions et ses travers, de conserver à la FRANCE sa place dans le monde et surtout ménager au peuple français une terre où il fait bon vivre.           6 000 000 de chômeurs, une industrie à terre et 2 300 milliards de dettes pour nos enfants !

 

Le travail est colossal pour Emmanuel MACRON et son équipe. S'il confirme la témérité, l'enthousiasme et le courage dont il a fait preuve cette dernière année, nous pouvons nourrir quelques espoirs et être raisonnablement optimistes. Sinon, il est certain que le FN approchera ou dépassera les 50% de suffrages en 2022, après 20% en 2002 et 36% en 2017.

 

 

 

"Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles.”

 

Alors osons avec Emmanuel MACRON.

 

 

 

Jean Paul OSTERMANN

 

Conseiller municipal

 

Posté par autrevoie 2014 à 17:10 - Commentaires [4] - Permalien [#]